Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos APHG 59-62

Publié par David NOËL

ado-haverskerque.jpg| ACCIDENT |

Rarissime et épouvantable accident hier à Haverskerque, entre Hazebrouck et Aire-sur-la-Lys. Une adolescente de 14 ans est morte après avoir chuté du bateau piloté par son grand-père, aux alentours de 18 heures. La nouvelle a provoqué la stupeur dans le paisible port de plaisance.

« Ils ont pris un verre aux alentours de 17 h 15. Le grand-père était tombé à l'eau. Il était couvert de lentilles. Tout le monde en riait. Ils sont repartis naviguer. » Les habitués du café du Port sont sidérés : « Ils ne venaient pas chaque semaine mais dès qu'il faisait bon, on était certain de les voir. » En ce doux samedi, la partie de campagne a viré au cauchemar en moins d'une heure, après que la jeune fille est tombée à l'eau sur un bras canalisé de la Lys, distant de quelques centaines de mètres du port.

Le grand-père, originaire de Robecq, un village voisin, pilotait la petite embarcation quand, pour une raison encore indéterminée, sa petite-fille assise à l'arrière a basculé vers le moteur. Elle a été happée par l'hélice. Les grands-parents sont parvenus à la hisser à bord, inconsciente, victime d'une hémorragie fémorale. « Une plaisancière lui a pratiqué le bouche-à-bouche, elle l'a massée », rapporte, sombre, Hubert Bouquet, le maire d'Haverskerque. Jamais la commune n'avait connu un accident de cette gravité sur la Lys.

Les sapeurs-pompiers de Saint-Venant, Lillers et Aire-sur-la-Lys ont mené les opérations de réanimation, relayés par une équipe du SMUR de Béthune. Face à l'urgence de la situation, les secouristes ont fait appel à l'hélicoptère du SAMU.

À l'abri des regards des badauds, nombreux en ce jour de brocante à Saint-Venant, sur l'autre berge de la rivière, les soins se sont prolongés, dans une ambiance lourde, jusqu'à 19 h 10. Sans effet.

Profondément choqués, les grands-parents ont été pris en charge par une cellule médico-psychologique d'Arras, avant d'être hospitalisés à Beuvry.

Les enquêteurs se sont refusés à tout commentaire sur les circonstances de la chute, faute d'éléments complémentaires relatifs à l'embarcation et aux conditions de navigation. Des techniciens de la cellule d'investigation criminelle de Lille et la brigade nautique et fluviale de La Bassée étaient attendus dans la soirée.


Article paru dans La Voix du Nord,
édition du Dimanche 22 août 2010.

Commenter cet article