Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos APHG 59-62

Publié par David NOËL

Les-petits-bistrots-03-03-12--6-.JPGComme à chaque vacances, il y avait stage intensif, la semaine dernière à l'Escapade et une nouvelle session de stages intensifs démarre à partir de demain. Les stages intensifs de vacances de l'Escapade sont gratuits pour les adhérents de l'association culturelle. Pour les non-adhérents, il suffit de payer la carte d'adhérent, qui coûte 10 €.

Ce n'est pas la première année que je participe à un stage intensif à l'Escapade. Il y a deux ans, j'avais participé à une lecture-spectacle de l'Avare, de Molière avec trois partenaires, sous la direction de Sophie Bouchez, qui anime cette année l'atelier théâtre adulte du lundi soir. J'avais joué Harpagon et j'en avais gardé un très très bon souvenir.

Cette année, l'Escapade proposait en première semaine des vacances de février un stage de théâtre et de chanson animé par le comédien Bernard Debreyne, un stage de percussions africaines, un stage de hip-hop, un stage de MAO et un stage de vidéo. En deuxième semaine, trois stages sont proposés : théâtre à destination des 7-10 ans, slam et capoeira. Les restitutions de cette deuxième semaine de stage auront lieu vendredi 9 mars à 17h30, salle Prévert.

Vendredi, il y avait donc restitution de stage à l'Escapade par les groupes de théâtre et chanson, MAO et percussions africaines, le tout filmé par le groupe du stage vidéo.

Toute la semaine, j'ai donc participé avec cinq autres stagiaires au stage de théâtre et chanson animé par Bernard Debreyne, un projet baptisé "les petits bistrots du coin" dans lequel le comédien jouait le rôle d'un barman, avec à ses côtés l'accordéoniste Philippe Guyard, alias "Monsieur Jo". Les comédiens amateurs jouaient le rôle des clients du bistrot. Pendant un peu plus d'une heure, textes, chansons, blagues et brèves de comptoir se sont enchaînés au rythme de l'accordéon devant une quarantaine de personnes, vendredi soir, au bar de l'Escapade et devant le public du Mundakafé, samedi soir, à Beaumont.

Quel plaisir de dépasser ses limites, de travailler dans l'urgence, d'aller au bout d'un projet, de se sentir progresser... A la fin de la représentation, on n'a qu'une envie, de rééditer l'aventure une prochaine fois. Ces stages de vacances sont à chaque fois l'occasion de faire de belles rencontres, de nouer des amitiés et en même temps de faire découvrir au public héninois des univers aussi riches que variés.

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai ainsi écouté les participants au stage de percussions africaines, qui, de leur côté, ont pu nous écouter jouer les piliers de bistrot dans une ambiance cabaret. J'ai hâte de voir les amateurs de capoeira vendredi prochain et j'ai hâte de voir le travail des stagiaires de l'atelier vidéo.

Un grand bravo, donc, à l'équipe de l'Escapade, à son président Jean-Luc Dubroecq, à son directeur David Verkempinck et à ses techniciens pour nous avoir permis de vivre cette aventure ; un grand merci à tous les encadrants de ces stages : comédiens, danseurs, musiciens... sans oublier Eric et Fanny, les patrons du Mundakafé pour leur accueil chaleureux !

Une pensée toute particulière pour Bernard Debreyne et Philippe Guyard. J'ai adoré faire "les petits bistrots du coin" avec vous. Merci à vous !

Je ne sais pas ce qui sera réutilisable face aux élèves, mais comme le dit Bernard Debreyne des patrons de bar, un comédien, c'est un peu comme une éponge. On se nourrit de toutes ces expériences pour après les réinvestir, alors, il n'est pas dit qu'à l'avenir, je ne puisse pas inviter mes élèves à pousser la chansonnette... 

Commenter cet article