Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos APHG 59-62

Publié par David NOËL

Sortie-theatre-12-04-13--2-.jpgHier soir, les élèves du club-théâtre de mon collège étaient de sortie, pour la deuxième fois cette année. Après "les faussaires" le mois dernier, j'avais choisi dans la plaquette de l'Escapade, partenaire de notre club-théâtre, le spectacle "les Z'harengueurs", de la compagnie Musikohl.

Bernard Debreyne, comédien et chanteur de la compagnie Musikohl a déjà animé deux stages de théâtre et chanson intitulés "les petits bistrots" auxquels j'ai participé. Le troisième stage aura justement lieu pendant les vacances de Pâques. Connaissant l'humour de Bernard Debreyne et son univers, j'étais sûr que sa conférence chantée sur les harengs plairait aux élèves.

A 19h15, 9 élèves m'attendaient devant le collège, le dixième élève inscrit nous rejoignant avec sa mère à l'Escapade où une deuxième maman devait nous retrouver.

Dans le bus, C....... était déçue, elle aurait bien voulu voir A..., un garçon qu'elle semble apprécier et m'avait demandé de faire quelque chose pour ça...

Trois des élèves présents étaient là la dernière fois, les autres n'avaient pas pu venir et découvraient l'Escapade. Avant le spectacle, je leur ai fait visiter l'étage, montré les bureaux, la salle de danse et le vestiaire (une salle qui sert pour certaines répétitions).

Le spectacle commençait à 20h. Nous nous sommes installés sur la même rangée. Le spectacle se déroulait près du public, au pied de la scène transformée pour l'occasion en étal de poissonnier. Pendant un peu plus d'une heure, Bernard Debreyne et ses acolytes nous ont parlé du hareng sous toutes ses formes et en chansons, évoquant anecdotes du Moyen-Age, parlant du canarval de Dunkerque. Le public a eu droit de goûter des morceaux de rollmops ou de hareng fumé. Tous les élèves n'en ont pas mangé... Le spectacle avait l'air de leur plaire, il suffisait d'entendre les rires de L... pour s'en assurer...

A la fin du spectacle, les élèves ont pu échanger avec Bernard Debreyne et manger des rollmops, enfin pas tous, certains comme C.... n'aimaient pas trop ça et trouvaient que ça sentait le poisson... J....., lui, s'éclatait avec les petites piques en bois des morceaux de rollmops. Armé de ses piques, il voulait me piquer comme un hareng ! J'ai payé un verre aux élèves et nous sommes repartis à 22h. Les élèves savent que ma restitution d'atelier avec Bernard Debreyne aura lieu samedi prochain à 19h. Certains m'ont déjà dit qu'ils viendraient me voir...

Commenter cet article

C... 15/04/2013 12:43


Moi monsieur, je veux bien venir avec Myriam, mais vous connaissez la condition!

David NOËL 15/04/2013 21:21



Ahhh ! Tu es une vraie petite maître-chanteuse !