Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos APHG 59-62

Publié par David NOËL

Photo-page-facebook-officielle-Education-nationale.JPGAprès avoir publié une photo avec plusieurs enfants noirs, le ministère a dû censurer de nombreux commentaires jugés nauséabonds.

La photo, publiée lundi sur la page Facebook de l'Éducation nationale, semblait anodine : huit enfants de maternelle, dont plusieurs noirs. Mais les multiples réactions d'internautes ont poussé le ministère à dénoncer des commentaires "injurieux" et "racistes". "En publiant des photos d'enfants noirs, vous vous attendiez à quoi?" se demande un des internautes dont le commentaire a été partagé de nombreuses fois, souvent pour être dénoncé, avant de disparaître de la Toile. Comme nombre de personnes inscrites sur ce réseau social, l'un voit dans cette photo une "véritable provocation", quand un autre s'interroge : "Trouvez-vous normal de mettre une photo avec un seul enfant blanc en France ?"

Parodiant le slogan de campagne en 2012 du président François Hollande tout en empruntant une formule de l'extrême droite contre l'immigration, un internaute lance : "Le grand remplacement, c'est maintenant !" En réponse, le ministère de l'Éducation nationale a dénoncé des "commentaires injurieux et/ou racistes" et annoncé qu'ils seraient supprimés "conformément à la charte de cette page". Le cliché montrant ces huit enfants, partagé près de 80 fois, avait suscité vendredi plus de 600 commentaires en quatre jours, sans compter ceux qui ont été supprimés.

La ministre aussi la cible d'attaques

Face aux détracteurs, d'autres internautes saluent les mérites de la diversité et dénoncent des "pensées haineuses". "Le plus bel exemple d'échec de notre système d'éducation, c'est la teneur des commentaires sur cette photo", réagit une jeune femme. Depuis sa nomination mardi comme ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem est la cible d'une partie de la droite et de l'extrême droite, ainsi que des opposants au mariage homosexuel, qui dénoncent la nomination de celle qui a porté les ABCD de l'égalité contre les stéréotypes fille-garçon, pourtant abandonnés. SOS Racisme a même lancé une pétition en ligne pour lutter contre "l'idée qu'une femme d'origine immigrée ne saurait avoir légitimement sa place au sein d'un gouvernement".

Légende photo : La photo qui a créé une polémique, toujours en ligne sur la page Facebook de l'Éducation nationale. © Capture d'écran


Source : Le Point.fr (avec AFP)
Vendredi 29 août 2014

Commenter cet article