Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos APHG 59-62

Publié par David Noël

Le Maire de ma ville, Hénin-Beaumont est en prison. Interpellé à son domicile mardi 7 avril par les inspecteurs de la Brigade Financière, Gérard Dalongeville a été placé en garde à vue, mis en examen le 9 avril pour détournement de fonds publics par personne chargée d’une fonction publique, faux en écriture privée et usage de faux, favoritisme et corruption passive. Il a été placé dans la soirée du 9 avril en détention préventive à la prison de Longuenesse.

Ses deux complices présumés, Claude Chopin, ex-adjoint aux finances et l'homme d'affaires Guy Mollet qui est également accusé d'extorsion de fonds ont eux aussi été incarcérés.

L'affaire fait la une de la presse écrite et des journaux télévisés depuis une semaine. A de nombreuses reprises, la télévision m'a montré, filmé durant mon intervention lors du Conseil Municipal du 6 avril où Gérard Dalongeville a fait voter par sa majorité le retrait de mon titre d'adjoint au Maire. On m'a également vu à l'issue du Conseil Municipal annoncer que je déposerai un recours devant le Tribunal Administratif.

Evidemment, cette affaire déborde sur mon travail au collège et les séparations étanches entre la vie professionnelle et l'engagement politique tendent à disparaître. En salle des professeurs, depuis une semaine, les collègues ne me parlent que de ça, me félicitent, m'apportent leur soutien.
Mais il n'y a pas que mes collègues, mes élèves aussi se posent des questions. Vendredi dernier, c'était M...... et ses copains de 5ème D qui m'ont interrogé et j'ai été bien obligé de répondre, ce qui m'a d'ailleurs permis de leur faire un petit topo d'éducation civique improvisé sur le fonctionnement de la justice. Sans entrer dans le détail politique de l'affaire qui nous occupe et même sans citer de nom, j'ai expliqué à mes élèves ce qu'était une garde à vue, une mise en examen et un placement en détention provisoire.

Une semaine après le début de l'affaire, les élèves continuent de se poser des questions et aujourd'hui, ce sont des élèves de 6ème, rangés dans le couloir avant d'entrer en classe, qui m'ont demandé si j'allais "aller en prison".  Je dois être le seul professeur d'histoire-géographie de la France entière à qui les élèves posent ce genre de questions ! J'ai adopté la même démarche que vendredi avec une explication très neutre sur la procédure judiciaire, les chefs d'inculpation et le retrait de mon titre d'adjoint.

- Oui, vous m'avez vu à la télé, vous vous posez des questions. C'est normal. Vous m'avez vu à la télé parce que j'ai perdu mon titre d'adjoint au maire.
Dans un gouvernement, il y a des ministres, qui s'occupent chacun de quelque chose : le sport, la culture, l'armée, la police... Dans une ville, c'est pareil, il y a un maire et il a plusieurs adjoints, comme le président a plusieurs ministres. Moi, j'étais un des adjoints du maire d'Hénin-Beaumont, je m'occupais de la culture avec le théâtre, le cinéma, la bibliothèque...
Vous m'avez vu à la télé quand on m'a retiré mon poste d'adjoint au maire parce que je n'étais pas d'accord avec ce qui se passait. Le lendemain, le maire d'Hénin-Beaumont a été arrêté par la police qui l'accuse d'avoir détourné l'argent de la mairie. Il a été mis en examen, ce qui veut dire qu'il va passer en procès. En attendant, il a été placé en prison, mais ça ne veut pas dire qu'il est coupable. La règle, c'est qu'on est toujours présumé innocent jusqu'à ce qu'on ait été déclaré coupable par la justice. Quoi qu'il en soit, vous pouvez être rassurés, il n'y a aucune chance que je sois arrêté par la police, alors vous allez devoir me subir encore jusqu'à la fin de l'année ! 


J'espère que mes explications auront convaincu mes élèves. Une affaire comme ça a un tel retentissement qu'il est inévitable que les élèves se posent des questions quand ils voient leur professeur à la télévision et je crois qu'il vaut mieux dire les choses simplement pour ne pas laisser la rumeur s'amplifier.
J'espère simplement qu'il n'y a plus d'élèves qui se poseraient encore des questions et qui croiraient que je vais être arrêté demain par la Brigade Financière ! 

Commenter cet article