Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos APHG 59-62

Publié par David Noël

C'est fou comme ça s'use vite, un feutre velleda. Depuis le mois d'octobre ou de novembre, quand j'ai décidé de ne plus utiliser mon tableau côté craie, mais côté marqueurs, j'use mes feutres velleda à une vitesse grand "V".

Au départ, je m'étais acheté ma propre pochette de 4 feutres, qui ont très vite été usés. Les feutres bleus et noirs s'usent d'ailleurs plus vite que les rouges et verts que j'utilise pour mes titres, sous-titres et pour les schémas.

Au début donc, quand j'ai opté pour les feutres velleda, plusieurs élèves m'ont demandé pourquoi ce changement subit.

- C'est ma période velleda. J'ai eu une période craie, maintenant, c'est ma période velleda. Je préfère, parce qu'avec de la craie, on s'en met plein les mains et plein les vêtements et après, j'ai des traces de craie sur ma veste noire !

Mes élèves ont évidemment souri de mon explication...

Lorsque mes feutres velleda sont usés, je vais voir la secrétaire d'intendance, qui se trouve être la mère de L..., une de mes élèves de 6ème. Une fois, dans la classe de L..., alors que mon feutre velleda était manifestement en train de me lâcher, je leur ai sorti :

- Il va falloir que j'aille voir la mère de L..., c'est elle qui me fournit en feutres velleda !

Depuis que je suis passé aux feutres velleda, j'ai donc dû aller deux ou trois fois voir la mère de L... pour obtenir de nouveaux feutres velleda et je sens que le moment est venu que j'y retourne : il faut dire que mon feutre bleu ne marque presque plus, que j'ai 5 feutres noirs que j'utilise tour à tour et qui ne marquent presque plus non plus. C'est la misère côté feutres...

C'est parfois aussi la misère côté brosse à tableaux puisque dans la salle 115 où je suis le mardi après-midi, je suis dépourvu de brosse à tableau et obligé d'effacer au kleenex... Evidemment, la première fois que j'ai fait ça, j'ai désamorcé la chose par le rire :

- Bon, excusez-moi, mais je n'ai pas de brosse à tableau, je suis obligé d'effacer avec un mouchoir en papier. Quelqu'un aurait un mouchoir en papier ? Merci. Bon, maintenant, vous savez, si vous avez quelque chose à m'offrir, c'est une brosse pour tableau. Non, parce que sinon, je vais devoir piquer celle dans la salle â côté, mais je compte sur vous, vous ne direz rien, vous ne m'avez pas vu !
- Ah Monsieur ! D'accord, mais vous allez nous mettre un 20 ?
- Tu rêves !


Ils sont drôles, parfois, les élèves...

Ce matin, donc, cours en classe de 6ème et mes feutres velleda noirs me lâchent un par un alors que je leur fais noter le résumé sur l'Odyssée d'Ulysse.

- Mais, pourquoi vous n'écrivez pas à la craie, Monsieur ?
- Non, non, je vais prendre mon cinquième feutre noir, il marchera peut-être mieux que les 4 autres !
- Ah, c'est pour pas mettre de craie sur votre veste ! Vous êtes maniaque, Monsieur ! Maniaque, maniaque !


C'était la petite M......, au premier rang qui me disaît ça...

- Mais enfin, M...... ! Non, je ne suis pas maniaque... Mais, vous allez vous moquer de moi si j'ai de la craie sur ma veste !
- Ah, comme Monsieur Untel, il en a tout le temps ! Mais on se moque pas de lui...
- Je vais vous croire... Vous ne vous moquez pas forcément par devant, mais par derrière...
- Ah, non Monsieur, nous on ne se moque jamais par derrière !
- C'est ça... Bon, allez, notez la leçon au lieu de discuter ! Je vous la relis encore une fois !

Mes problèmes de feutre velleda font partie des petits détails, des petites anecdotes qui rythment la vie d'une salle de classe, pendant les 55 minutes de cours. C'est l'occasion d'un échange, d'une plaisanterie qui détend l'atmosphère et quelque part, depuis cette année et cette ambiance de travail plus détendue, je me sens mieux quand je fais cours et je n'ai encore jamais eu de problème de bordel comme c'était parfois le cas les années précédentes. Je fais le clown 5 minutes, mais ce n'est pas cher payé pour éviter des séances foutues en l'air... Vive les velleda !

Commenter cet article