Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos APHG 59-62

Publié par David Noël

J'attendais avec impatience le cours d'histoire sur les Hébreux, d'abord parce que j'avais hâte d'en finir avec la géographie et de reprendre le cycle d'histoire, parce que j'aime bien ces cours et parce que je m'étais promis de surprendre mes élèves.
 
Après avoir vu la Bible dévoilée, comme je le racontais il y a quelques jours, ce n'est plus possible de parler aux élèves des rois David et Salomon et de leur montrer des cartes et des reconstitutions aussi fausses les unes que les autres.
Comment les éditeurs peuvent-ils encore mettre des cartes du trajet d'Abraham dans leurs bouquins ? Ils n'ont jamais lu l'article hilarant de Voltaire sur Abraham dans le dictionnaire philosophique ? 
C'est quand même un véritable problème de présenter aux élèves une carte du trajet des Hébreux ou du royaume de David entre une carte des guerres médiques et une carte sur les guerres puniques.

Bref, je voulais surprendre les élèves et les alerter sur la dimension totalement fantaisiste, au vu de la recherche archéologique, des éléments qu'ils allaient voir dans leurs livres sur le royaume de David ou le temple de Salomon.
 
Mission accomplie, cette après-midi, avec mes élèves de 6ème C et de 6ème A.

J'ai commencé la séance en invitant mes élèves à prendre leur cahier d'histoire, à prendre une nouvelle double page et à écrire le titre du chapitre 3 : "Les Hébreux, le peuple de la Bible". 

Ensuite, avec beaucoup de perversion, je leur ai demandé de prendre leur manuel d'histoire page 41 et d'étudier attentivement les documents. Il s'agissait d'une carte du périple des Hébreux et d'une frise chronologique.
Je n'ai pas pu m'empêcher d'être ironique, sans que les élèves ne s'en aperçoivent.

- Alors, étudiez cette magnifique carte et regardez la flèche rouge. Il s'agit, oui, P...... ?
- Du voyage d'Abraham ?
- Tout à fait. Très bien, P.......
- Alors, Abraham est partie de quelle ville, quelle région a-t-il traversé, il s'est rendu où ?
- Il est parti de Ur, il a traversé la Mésopotamie, il est arrivé au pays de Canaan.
- Très bien, P....... Maintenant, en quelle année ce voyage s'est-il produit ?
- Vers - 1900 ?
- Oui, c'est ça. Bon, tout le monde a suivi ?


Les élèves attendaient la suite avec curiosité, P...... la première, qui était toute fière d'avoir bien participé à l'oral.

- Bon, alors, vous pouvez oublier tout de suite ce qu'on vient de dire, parce que c'est un tissu d'âneries ! Ces récits figurent dans la Bible, mais ce sont des récits mythiques, légendaires. Nous n'en avons aucune trace, cette carte et cette frise n'ont rien à faire dans un manuel d'histoire !

J'étais assez content de mon effet. Les élèves étaient scotchés ! La plus triste, c'était P.......

- Oh, non, Monsieur, j'étais à fond dedans, moi !

Pauvre P...... ! Elle ne s'y attendait vraiment pas. Promis, P......, je recommencerai à chaque fois qu'il faudra vous choquer pour marquer les esprits !

Commenter cet article

petitot 25/04/2016 22:36

mon pauvre ami...
quel désastre...je vous plains
vous vous privez du sel de la vie
arrêtez de manipuler ainsi des enfants qui ont besoin d'être construit et qui ont confiance en vous

David NOËL 26/08/2016 09:58

Cet article date de 2008. Après cet épisode, j'ai commencé mon cours par la "découverte" de la Torah par le roi Josias, au VIIe siècle avant J.C. et j'ai montré qu'il s'agissait, dans le contexte de l'époque, d'unir son peuple autour d'un roi, d'une religion, d'une divinité unique et d'un livre porteur d'espoir qui racontait l'alliance de ce peuple avec son Dieu.
Depuis les changements de programme de 2009, cette approche est désormais celle de tous les manuels qui évitent désormais les documents fantaisistes tels qu'une reconstitution du temple de Salomon.
En sixième, que l'on traite de la Grèce antique, du monothéisme juif ou des Romains, les élèves doivent apprendre à distinguer le mythe et l'histoire et ce n'est pas si évident... Il m'est arrivé d'avoir à répondre à des questionnements d'élèves qui ne comprenaient pas que les aventures d'Héraclès et les conquêtes d'Alexandre le Grand ne relevaient pas du même registre.

E 25/12/2010 16:36



Et ben, je viens de tomber sur votre description de cours...j'ignore où vous pouvez travailler dans ces conditions en vous permettant ce genre de commentaire et de vocabulaire dans une classe :
ça vaut juste une révocation.



David NOËL 26/12/2010 10:21



Mais oui bien sûr... Comme si le changement de registre était interdit en classe alors que c'est au contraire un effet oratoire qui permet de capter l'attention des élèves. Vous n'avez
visiblement jamais mis les pieds dans une salle de classe...


Par ailleurs, ce n'est pas une description de cours, c'est la description de l'entrée en matière du cours, c'est-à-dire un document "choc" qui permet de poser les enjeux de la leçon. En
l'occurence, l'enjeu de la leçon, c'est de montrer aux élèves que la Bible est le livre sacré du peuple juif à la base du judaïsme dont mes élèves ont étudié les principaux aspects, mais que ce
livre est aussi un instrument politique au service d'une histoire nationale et qu'il contient à côté des éléments historiques, des éléments mythiques qui sont affaire de foi, pas affaire
d'historien. Et  ça, mes élèves l'ont compris. 


Le plus grave dans cette histoire, c'est que des manuels continuent à présenter ce genre de carte.



lucile 30/12/2008 20:54

Pour une fois que des élèves écoutaient.. Vous leur avez cassé le moral j'crois mdr

David Noël 30/12/2008 21:43



Mais tu sais qu'il y en a un qui était prêt à arracher les pages du livre ? Un peu comme dans le film "Le cercle des poètes disparus". ça aurait trop fait ça... J'ai dit non, laissons cette carte
où elle est, elle nous rappellera qu'il faut toujours nous méfier des manuels.



lucile 30/12/2008 20:54

Les pauvres élèves moi j'dis !