Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos APHG 59-62

Publié par David Noël

Décidément, elle aura marqué les élèves, cette publicité Babette que je leur avais distribuée dans le cadre de mon cours de 5ème sur le refus des discriminations.

Ce matin, j'ai questionné mes élèves en leur demandant ce qui les avait choqués lorsque je leur avais distribué ce document il y a deux semaines. Après un débat entrecoupé de ricanements, je leur ai dicté une trace écrite :

"Cette publicité pour une marque de crème fraîche joue sur un double-sens à connotation sexuelle qui évoque une relation sado-masochiste. La femme, dont on ne voit même pas le visage est ici transformée en objet sexuel ou en parfaite cuisinière, dans tous les cas, en femme soumise. Cette publicité a été accusée de sexisme ; elle a pu conforter les discriminations faites envers les femmes."

- Monsieur, ça veut dire quoi, sado-masochiste ?

La question était sérieuse et sans me démonter, j'ai inscrit le mot au tableau et expliqué ce que c'était. Certains élèves voyaient dans le fouet de Babette, un symbole d'esclavage et ne voyaient pas exactement ce qu'était le sado-masochisme.

Après avoir donné une explication rapide, je me suis tu, avant de remarquer sur le ton de la blague :

- Non, mais vous vous rendez compte ce que vous m'obligez à vous expliquer ! Imaginez ce que dirait M. le Principal s'il arrivait à ce moment-là et qu'il voyait le mot "sado-masochisme" au tableau !

Juste à ce moment là, on tapait à ma porte. Ce n'était pas le Principal, mais une surveillante qui venait ramasser le billet d'appel. Evidemment, ça n'a pas manqué, un élève s'est écrié :

- Regarde ce que M. Noël nous apprend !
- Je vois ça...

Un moment de franche rigolade mais aussi une belle leçon pour les élèves que j'ai immédiatement poursuivie en embrayant sur l'affiche Banania qu'ils avaient dans leur livre, une affiche qui les choquait étrangement moins que la publicité Babette.

- Ah, Monsieur, je vois pas ce qui choque. Babette, oui, dire qu'elle va passer à la casserole, c'est sexuel, ça choque, mais là...

La petite R..... n'était visiblement pas choquée.

- Tu en connais beaucoup, toi, R....., des copains Noirs qui parlent en petit nègre ? Y'a bon Banania, c'est du petit nègre !

R..... a regardé une nouvelle fois l'affiche et a admis que cette affiche était bien parfaitement raciste.

Je ne sais pas si mes élèves retiendront tout ce qu'ils apprendront cette année en histoire-géographie et en éducation civique, mais ils retiendront au moins une chose, c'est qu'une image, même une publicité pour une crème fraîche ou une marque de chocolat se décrypte et qu'elle est porteuse de sens. Cet apprentissage de l'esprit critique, c'est essentiel et à chaque fois que les élèves le mettent en pratique, on sait qu'on a remporté une victoire. Lundi, je leur ai donné des clés qu'il ne leur reste plus qu'à utiliser.

Commenter cet article

margaux 29/01/2009 16:55

mdr !!!!!! on a tp rigoler

Maître Zen 29/11/2008 18:04

Bonjour et bienvenue dans une de mes communautés!
Amicalement.

David Noël 29/11/2008 20:44



Merci pour ce sympathique message d'accueil.





Cordialement,