Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos APHG 59-62

Publié par David NOËL

Retour sur le 10ème Congrès de la CGT Educ'action 62

Pas facile, de choisir un syndicat... Si j'ai toujours été syndiqué, j'ai hésité un moment et changé plusieurs fois de syndicat.

Après une première année de professeur stagiaire (2004-2005) où j'étais syndiqué au SNES-FSU dans l'académie d'Amiens, élu au CA du collège et au CA de l'IUFM, j'ai rejoint SUD Education pendant deux ans, entre 2005 et 2007. Très implanté, le SNES est souvent le premier syndicat qu'on rencontre quand on est jeune professeur stagiaire, à l'IUFM. Leurs militants tenaient des tables dans le hall de l'IUFM. Dans l'académie d'Amiens, je ne connaissais personne... Mais l'année suivante, de retour dans l'académie de Lille pour mon renouvellement de stage, je rejoignais SUD Education. Ancien de SUD Etudiant Lille 3, c'était logique de rejoindre SUD Education, j'y avais des camarades de fac...

J'y suis resté deux ans avant de revenir au SNES-FSU dès 2007. Même si c'était agréable de revoir les copains de fac dans les manifs lilloises, je me sentais isolé, dans mon collège où j'étais le seul syndiqué de SUD Education. Au SNES, on reçoit sa carte d'adhérent ; c'est important de recevoir sa carte d'adhérent, ça crée du sentiment d'appartenance. A SUD Education, je n'ai jamais reçu de carte. Et puis, il y a la question du matériel, des tracts et des journaux syndicaux. Au SNES, on recevait beaucoup de matériel pour tenir le panneau d'affichage de la salle des professeurs ou pour distribuer dans les casiers des collègues. Il y a souvent des stages, je participais régulièrement aux réunions de la Commission Admnistrative Académique élargie aux secrétaires de sections d'établissement, j'allais au congrès, je participais à des stages de réflexion disciplinaire...

Dès mon arrivée en poste fixe au collège de Leforest à la rentrée 2008, j'ai été élu au CA de mon collège où traditionnellement, nous présentions une liste sobrement intitulée "liste d'union" soutenue par le SNES et l'UNSA. En 2014, après six ans à siéger au CA du collège, je n'ai plus souhaité me représenter.

Depuis 2014, pour différentes raisons, j'ai rejoint la CGT Educ'action, dont le 10ème congrès départemental avait lieu hier et aujourd'hui à Avion. Les débats ont été riches et nourris. Je me sens bien à la CGT Educ'action. Je me sens bien, à la CGT. L'isolement de la majorité des enseignants dans une fédération de la fonction publique comme la FSU n'a plus lieu d'être. Face aux attaques contre les travailleurs, que les fonctionnaires subissent comme les autres, on a besoin d'une réunification syndicale. A la CGT, je me sens plus à ma place ; l'"interpro", comme on dit, c'est important pour moi.

Le congrès est toujours un moment de réflexion sur le développement du syndicat en même temps qu'un moment d'échanges et de rencontres avec des collègues. Lors de ce dixième congrès du SDEN CGT 62, on a évoqué la réforme du collège contre laquelle se bat la CGT Educ'action dans le cadre de l'intersyndicale académique, mais aussi la loi El Khomri, qui a été au centre des débats. Grégory Glorian, secrétaire général de l'Union Départementale CGT du Pas-de-Calais a évoqué les rendez-vous du 9 mars et du 31 mars. 

Un congrès, statutairement, c'est l'occasion de renouveler les instances du syndicat : Commission Exécutive du syndicat départemental, secrétaire départemental, trésorier et membres du bureau départemental...

Sonia Berramdane, notre secrétaire départementale sortante ne se représentait pas et c'est Eric Dubois, précédemment secrétaire à l'organisation, qui devient secrétaire départemental. Je suis fier de rejoindre la nouvelle commission exécutive du SDEN CGT 62.

Vive la CGT Educ'action, vive la CGT !

Commenter cet article