Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vidéos APHG 59-62

Publié par David NOËL

Motion des personnels enseignants du collège Paul Duez de Leforest


Alors que la Communauté éducative du collège et des écoles d’Evin-Leforest s’est mobilisée contre la sortie du réseau de l’éducation prioritaire, Madame la Ministre Najat Vallaud-Belkhacem a, le 17 décembre 2014, confirmé cette sortie.

Notre mobilisation n’était pas celle « d’enfants gâtés » qui voulaient garder leur part du gâteau, ni un refus par principe anti-réformiste, mais bel et bien la mobilisation de parents inquiets, concernés par l’avenir de leurs enfants, et de professionnels qui ont obtenu, à force de travail et d’investissement constants depuis tant d’années, un cadre de travail où la mixité sociale et le bon vivre ensemble établis sont des atouts incontestables, particulièrement depuis les tragiques événements de ce début d’année et les incidents survenus notamment dans les établissements de la région.

Contrairement au réseau de Leforest, ceux de Calonne-Ricouart et de Rouvroy ont été entendus et pour s’en justifier le directeur de cabinet de la ministre nous a expliqué que nous étions "à la limite", dans « la zone grise ». Comme pour faire passer la pilule, Madame la Ministre nous a proposé la signature d’une convention qui encadrerait un maintien global des moyens pendant 3 ans.

L’audience du 27 janvier 2015, avec les services de l’Inspection Académique du Pas-de-Calais, devait nous expliquer les grandes lignes de cette convention. Sans surprise, les nouvelles ne sont pas bonnes. Si, en effet, les moyens REP sont maintenus pour la rentrée 2015, ils seront dégressifs en 2016 et 2017 pour être redéployés vers les réseaux entrant dans la nouvelle carte. Une gestion humaine basée, comme toujours et comme nous le refusons, sur le principe des vases communicants. Ou : comment déshabiller Paul pour habiller Jacques. Comme nous le craignions et comme nous le dénoncions, en perdant le label REP nous perdons la garantie de maintien des moyens.

Ces annonces sont inacceptables et montrent avec quel mépris les revendications de la communauté éducative ont été prises en compte par les services du Rectorat.

Par le vote de cette motion, nous réaffirmons être opposés, non seulement à la sortie du réseau de l’éducation prioritaire, mais aussi à la signature d’une convention qui contractualise une baisse des moyens.

 

Vote : Contre : 0 Abstention : 2 Pour : 19

Commenter cet article